Accueil

Présentation de l’OHP-GEO :

L’Observatoire de Haute-Provence – UMS Pythéas est un site d’observation, de recherche et de formation de l’INSU du CNRS pour l’astronomie, l’environnement et l’étude de l’atmosphère. Il se situe en région SUD-PACA, à 20 km au nord de Manosque, 80 km de Marseille, à 650 m d’altitude.

L’OHP-GEO concerne les aspects environnement et atmosphère de l’OHP.

L’OHP-GEO a trois missions et à ce titre est candidat à la labellisation en Site Instrumenté (SI) par l’INSU :

  • Une mission de recherche de long-terme autour de 3 thématiques de recherche principales (lien vers onglet recherche) s’appuyant sur les instruments de 3 Services Nationaux d’Observation de l’INSU : ICOS-Fr, NDACC-Fr et Photons-AERONET (liens).
  • Une mission d’accueil de chercheurs lors de campagnes de terrain. Il accueille des chercheurs de toutes nationalités qui utilisent ses moyens performants.
  • Une mission d’enseignement et de formation, en accueillant chaque année plusieurs centaines d’étudiants, notamment lors du stage national SIMO (lien vers formation) et de l’école européenne ERCA (lien vers formation).

Quelques atouts uniques du candidat SI OHP-GEO dans le paysage national:

  • L’Observatoire de Haute Provence est en région PACA, particulièrement exposée au changement climatique.
  • C’est un site au ciel clair favorable à la validation satellitaire.
  • L’OHP est un site « rural » parfois perturbé par l’advection de panaches anthropiques ou naturels, ce qui permet d’y développer des études sur l’atmosphère de fond et sur des panaches advectés
  • Le site de l’OHP dispose d’une grande capacité d’accueil et d’une équipe d’experts techniques en soutien à la communauté scientifique et aux activités d’enseignement.
  • L’OHP participe à la phase d’implémentation de l’IR ACTRIS-Fr et souhaite s’impliquer sur le long-terme dans cette infrastructure au niveau national et européen. L’OHP héberge d’ores et déjà le centre de calibration des photomètres du SNO PHOTONS et du réseau AERONET depuis janvier 2019.
  • L’OHP-GEO accueille aujourd’hui 3 SNO (NDACC, ICOS, PHOTONS); Ces briques élémentaires permettent le développement d’axes scientifiques transverses aux SNO décrits à l’onglet Recherche. L’OHP-GEO bénéficie également de mesures de long-terme additionnelles réalisées sur deux autres plateformes non-labellisées INSU : une station AtmoSud (Agence de suivi de la Qualité de l’Air en région PACA) et l’O3HP (Observatoire du Chêne Blanc Pubescent de l’INEE).